comment devenir courtier en assurances

Devenir courtier en assurances : les démarches à suivre

Dans l’univers des métiers de la finance et de l’assurance, le courtier en assurances occupe une position clé. Il sert d’intermédiaire entre les compagnies d’assurances et les clients, proposant les meilleures offres pour répondre aux besoins spécifiques de ces derniers. Si cette profession vous intéresse et que vous souhaitez savoir comment devenir courtier en assurances, cet article est fait pour vous. Nous allons détailler ici les différentes étapes à suivre pour embrasser cette carrière.

Formation initiale

Pour commencer, il est essentiel d’avoir une formation solide dans le domaine de l’assurance afin de comprendre les enjeux du métier et d’acquérir les compétences nécessaires. Plusieurs parcours sont possibles :

  • BAC+2 : Un BTS Assurance ou un DUT Carrières Juridiques peut constituer un bon point de départ.
  • BAC+3 : La Licence Professionnelle Assurance, Banque, Finance spécialité « Courtage » permet d’accéder directement au métier de courtier en assurances.
  • BAC+5 : Des Masters en Droit ou en Gestion avec une spécialisation en assurance sont également envisageables.

Au-delà des diplômes, certaines écoles et instituts proposent des formations spécifiques axées sur le métier de courtier en assurances. Ces cursus peuvent être complétés par des stages en entreprise, qui permettent d’acquérir une première expérience professionnelle dans le domaine.

Formations complémentaires

Il est également possible de suivre des formations complémentaires pour élargir ses connaissances et renforcer son expertise. Par exemple :

  • La Formation à la Gestion des Risques (FGR), dispensée par l’établissement de crédit, permet d’acquérir des compétences en gestion de sinistres et en prévention des risques.
  • Le Diplôme de Conseiller en Assurance (DCA) offre une spécialisation dans les différentes branches de l’assurance : santé, automobile, habitation, etc.
  • Le Certificat de Courtage d’Assurances (CCA) apporte une connaissance approfondie des techniques de vente et de négociation propres au métier de courtier.

La validation des acquis et de l’expérience (VAE)

Si vous disposez d’une expérience solide en Assurances, vous pouvez faire reconnaitre vos compétences en effectuant une VAE pour obtenir un diplôme équivalent à vos acquis professionnels.

Immatriculation à l’ORIAS

Une fois votre formation initiale ou complémentaire terminée, il est impératif de vous immatriculer auprès de l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance (ORIAS). Cet organisme tient à jour le registre des intermédiaires autorisés à exercer en France, et l’immatriculation est obligatoire pour exercer légalement le métier de courtier en assurances.

Pour cela, vous devrez fournir plusieurs pièces justificatives, telles que :

  • Votre diplôme ou attestation de réussite à la formation suivie
  • Une attestation d’assurance de responsabilité civile professionnelle
  • Un extrait K-Bis datant de moins de trois mois (pour les personnes morales)
  • Un justificatif d’honorabilité et d’absence de condamnations pénales incompatibles avec l’exercice du métier

Il est également indispensable de souscrire à une garantie financière auprès d’un assureur ou d’un établissement de crédit, pour protéger vos clients en cas de défaillance de votre part.

Développer son activité de courtier en assurances

Une fois immatriculé à l’ORIAS, vous pouvez exercer le métier de courtier en assurances. 2 options s’offrent à vous :

  • Travailler en indépendant : Vous pouvez créer votre propre entreprise de courtage et développer votre clientèle. Dans ce cas, il est essentiel de bien étudier le marché et de choisir une spécialisation adaptée à la demande.
  • Rejoindre un réseau de courtiers : Il existe des réseaux de courtiers partenaires qui mutualisent leurs compétences et leurs ressources. En intégrant un tel réseau, vous bénéficierez d’une notoriété et d’un soutien logistique pour développer votre activité.

Se constituer un portefeuille d’assureurs partenaires

Pour exercer efficacement le métier de courtier en assurances, il est impératif de nouer des partenariats avec plusieurs assureurs. En effet, plus vous proposerez d’offres différentes à vos clients, plus vous aurez de chances de répondre à leurs besoins spécifiques et de leur proposer les meilleures solutions possibles.

Toutefois, force est de constater que les compagnies d’assurances sont de plus en plus exigeantes et n’ouvrent plus autant de codes courtiers qu’auparavant. Il va vous falloir montrer patte blanche et  assurer un certain volume d’affaires. Difficile quand on démarre son activité !

Vous souhaitez exercer le métier de courtier, rejoignez Code Courtage, groupement de courtiers indépendants !

 

Partager